Niveau(x) scolaire(s)
Fiche activité (ou fiche de travail)

Du réveil à l’attente du professeur dans la cour.

Un exercice pour s’initier au diagramme PERT.

Présentation et question posée

Présentation

Dans ses Méditations, Kafka affirme que les deux principaux péchés capitaux sont l’impatience et la paresse.

Extrait de l’article de Pierre Naveau :

JPEG - 8.4 ko

C’est à "Un homme qui dort" de Georges PEREC (voir exercice CRDP Paris que j’ai pensé, lorsqu’à l’occasion d’une présentation de malade dans un hôpital de jour pour adolescents psychotiques, j’ai rencontré Marc, un jeune homme de 18 ans.

Marc est un enfant adopté. Alors que l’homme, dont parle Georges Pérec, a décidé de ne plus aller à l’Université, Marc, lui, a refusé d’aller à l’école. Il avait peur. Il restait allongé, toute la journée, sur le canapé, à regarder la télévision. Un psychologue a dit à ses parents : « Faites-le sortir de la maison, pour l’obliger à aller à l’école. Reprenez-lui la clé de la maison et fermez la porte à clé, pour qu’il ne puisse pas rentrer dans la maison. »

À ce moment-là, ses parents pensaient, en effet, qu’il se moquait d’eux, qu’il ne voulait pas aller à l’école parce qu’il était un fainéant. Sa mère, qui est professeur dans un collège, lui reprochait sa paresse. Marc n’arrive pas à se lever le matin. Qu’est-ce qui l’empêche de se lever ? Marc ne le sait pas. La seule chose qu’il puisse dire, c’est qu’il refuse d’être à l’hôpital. Il ne peut admettre qu’il est malade. Pourtant, à la maison, comme il le reconnaît lui-même, l’affaire a pris des proportions énormes.

Quand, le matin, il ne se lève pas, il se fait traiter de tous les noms par son père. « Tu n’es qu’un bon à rien », lui dit son père. Celui-ci est hors de lui. Il va jusqu’à l’insulter. Il ne comprend pas pourquoi Marc ne se lève pas. Ne pas se lever veut dire, pour son père, vouloir ne rien faire. Plus Marc s’enfonce dans l’abîme de son symptôme, plus il est terrorisé par son père.

Problématique

Nous sommes impuissants pour lui apporter des réponses concrètes à son mal-être. Mais puisqu’il reconnait qu’il n’est pas sein de rester toute la journée à l’école, puisqu’il ne veut pas aller à l’hôpital (on le comprend !), nous allons lui proposer de planifier son début de journée. Peut-être serait-ce là un début de solution, pour qu’il reprenne une "vie normale", le goût de se lever …

Peut-être que la quantité de tâches à accomplir fait peur à Marc. Se lever pour aller à l’école, c’est devoir s’habiller, se laver, déjeuner, descendre les escaliers, affronter les moqueries des camarades, …

Nous allons l’aider à planifier son début de journée en lui présentant notre début de journée, planifiée …

A quelle heure dois-je me lever au plus tard pour être à l’heure à l’école à 8h15 ?

Feuille à remplir

JPEG - 59.2 ko
Capture d’écran "Du réveil à l’attente du professeur dans la cours"

Publisher - 144.5 ko
Diagramme Pert à modifier "Du lever à l’arrivée au collège"
Fichier publisher modifiable.

Ci-contre le fichier modifiable dans publisher de cet exercice.

Coup de pouce

Coup de pouce

Les tâches à accomplir pour effectuer avec succès cet exercice :

IdTâchesDurée minimaleDurée critiqueDurée maximaleAntécédent(s) direct(s)
A Lister les tâches à accomplir 5 10 15 F
B Déterminer les durée critiques (=temps estimés) 2 5 10 A
C Déterminer les durées minimales et maximales 2 5 10 B
D Déterminer les antécédents directs (=tâches qui viennent juste avant la tâche concernée 3 5 10 C
E Dessiner le diagramme de PERT en tenant compte du tableau réalisé précédemment 5 10 15 D
F Compléter la fiche par des informations adéquates pour qu’elle puisse être identifiable par le professeur 1 1 1 /

Diagramme de PERT associé :

PNG - 20.6 ko