Niveau(x) scolaire(s)
Fiche ressource

Hiérarchiser les besoins

La pyramide des besoins de A. Maslow

L’activité économique de toutes les entreprises à pour but de satisfaire les besoins de l’Homme.

Abraham Maslow, psychologue américain du 20e siècle, a construit sa renommée en menant des travaux relatifs à la motivation chez l’homme. Sa théorie est le plus souvent représentée par une pyramide hiérarchisant les besoins qu’un individu se doit de combler successivement avant d’atteindre la plénitude.

La hiérarchie distingue cinq niveaux de besoins, des plus fondamentaux (se nourrir, boire) jusqu’à l’accomplissement de soi (création, engagement) au sommet de la pyramide.

Il faut donc lire la pyramide de bas en haut, des besoins les plus importants aux besoins dits secondaires.

Il faudrait satisfaire les besoins dans l’ordre mais cela n’est pas toujours le cas, et c’est tant mieux (avis personnel, en effet que serait la vie des individus qui n’ont pas beaucoup d’argent ? Uniquement vivre pour se nourrir et se protéger ?).

PNG - 118.9 ko

Les besoins physiologiques sont directement liés à la survie des individus ou de l’espèce. Ce sont typiquement des besoins concrets (faim, soif, sexualité,…). Il y a 5 types de besoins physiologiques, nécessaire à la survie : Respirer, Eliminer, Dormir, Boire et Manger.

Les besoins de sécurité consistent à se protéger contre les différents dangers qui nous menacent. Il s’agit donc d’un besoin de conservation : on se protège du froid, des maladies, des voleurs, du regard des autres, et parfois même de la bêtise de certains (mais là, c’est plus compliqué).

Les besoins d’appartenance révèle la dimension sociale de l’individu qui a besoin de se sentir accepté par les groupes dans lesquels il vit (famille, travail, association, religion, amis, pays, …). L’individu se définit par rapport à ses relations.

Les besoins d’estime prolongent le besoin d’appartenance. L’individu souhaite être reconnu en tant qu’entité propre au sein des groupes auxquels il appartient. Certaines qualités sont mises en avant comme par exemple la réussite sociale (on peut critiquer ce modèle !). Porter des marques, être fort en sport, être musclé, … La notion d’estime varie beaucoup d’un pays à l’autre, d’un groupe à un autre.

Les besoins de s’accomplir sont selon Maslow le sommet des aspirations humaines. Il vise à sortir d’une condition purement matérielle pour atteindre l’épanouissement. On peut le considérer comme opposés aux besoins physiologiques. Tout comme les besoins d’estime, il y a presque autant de réponses aux besoins de s’accomplir que d’individus. En effet, alors que certains s’épanouissent dans leur travail, d’autres s’épanouissent en faisant du sport, et même en jouant au loto … D’autres encore préfèreront sauter d’un pont accrochés à une élastique, ou sauter dans le vide (presque sans parachute). D’une manière générale, toutes les activités qui font monter l’adrénaline dans notre corps sont susceptibles de satisfaire notre besoin d’accomplissement.

Cette pyramide des besoins décrit l’échelle sociale telle qu’elle s’impose à tout individus qui vit dans un pays pays développé : plus on a d’argent, plus on monte dans la pyramide, dans l’échelle sociale. Il faudrait satisfaire les besoins dans l’ordre, mais heureusement que nous dérogeons tous à cette règle ! Acheter un smartphone alors que nous n’avons pas assez d’argent, c’est pas bien mais si cela procure du plaisir, pourquoi pas ! Nous ne sommes pas nés pour survivre …

Un sixième niveau de besoins non exprimé dans la pyramide

Cette pyramide des besoins de A. Maslow ne prend pas en compte un autre besoin : le besoin d’éternité ou d’immortalité. C’est pourtant un besoin de plus en plus exprimé dans notre société et qui a toujours existé ! Commercialement, il se traduit par l’attirance envers les produits promettant le rajeunissement ou de gagner du temps.

Il fut une époque ou des pharaons faisaient construire des pyramides (les vraies …) pour leur passage du monde des hommes à l’autre monde … Prendre en considération ce souhait, et si tel était leur choix permettait à de nombreuses personnes de travailler (et donc de répondre eux aussi à tous leurs besoins ou presque … mais ceci est une autre histoire.

On constate que bien souvent, ce sixième niveau de besoin est occulté. Il y a différentes raisons qui peuvent être :
- ce besoin n’est pas ressenti par tous
- considérer ce besoin nous projette dans l’incertain puisque de multiples futurs inconnus sont possibles.
- ce besoin nous conduit à considérer notre propre fin, peu rassurante dans la majorité des cas …